Performance de Mika Tajima (New Humans) à la New Galerie, Paris, le 19 février 2011

par Aude Launay

Work in process

Si les installations de Mika Tajima semblent toujours en attente d’une quelconque activation, elles deviennent en effet régulièrement le théâtre de performances aux allures punk et pourtant totalement maîtrisées du collectif New Humans. Lors du vernissage de sa première exposition parisienne, aux côtés de Charles Atlas, la jeune New-Yorkaise nous a gratifiés en solo d’une intervention noisy dans la lignée de Dead By Third Act présentée à Artissima en 2008. À demi dissimulée derrière The Extras, un box de stockage dans lequel nombre de ses dernières pièces semblent attendre bien sagement le prochain accrochage, Mika Tajima s’acharne sur un miroir à coups de marteau, tandis que ses peintures double-face ainsi rangées tendent vers un entre-deux, ni tout à fait sculpture ni réellement décor mais délibérément in process.

w400_dbafd62754225f92d65a5e1d8c0fcc2394

Charles Atlas, Mika Tajima, Transaction abstraite à la New Galerie, Paris, du 19 février au 26 mars. Commissariat : Claire Staebler

Vidéo : Patrice Joly



articles liés

La Surface de la Côte Est…

par Catherine Macchi

David Caille

par Camille Azais