r e v i e w s

Rond Point Projects

par Lise Guéhenneux

Forte de son expérience à la galerie RLBQ, Camille Videcoq, rejointe par Marie Gabreau, crée, il y a trois ans, Rond Point Projects, une association dont l’activité se focalise sur la pratique curatoriale. C’est également à ce moment que les financeurs publics estiment qu’il y a trop de lieux d’exposition à Marseille et que ferment les galeries associatives SMP, Buy Sellf et bientôt RLBQ tandis que s’ouvrent d’autres galeries, privées cette fois, telle la GAD d’Arnaud Deschin ou celle de Didier Gourvennec Ogor. Le projet de restructuration de la Friche monopolise aussi les esprits dans le même temps.

Entrée Principale, le dispositif de résidences destiné aux commissaires d’exposition mis en place par Rond Point Projects, se démarque d’un parcours fléché souvent lié à l’activité d’un Frac ou d’un centre d’art parce qu’il s’affranchit de l’obligation d’exposer, qu’il offre un espace de recherche sur un an et qu’il favorise de véritables rencontres avec les acteurs et les artistes du territoire. Dès son ouverture en 2010, le projet a vu abonder les candidatures grâce à cette spécificité. Les résidents sont choisis en fonction de leur axe de recherche et pas simplement en fonction de leur curriculum vitae car il s’agit d’inviter des artistes du territoire marseillais à s’approprier une proposition qui ne peut qu’être très précise en même temps qu’assez ouverte afin de permettre de croiser les pratiques, de mêler les générations et surtout, pour le résident, de ne pas se perdre dans la complexité du terrain. À chaque session, sa forme produite et ses choix. En 2012, Vincent Romagny, venu travailler à la production d’un ouvrage sur les archives des artistes inverse la vapeur et confronte la pratique de ces derniers à leurs textes référents. Ainsi paraît Sources,la première parution d’Immixtion Books, qui complète l’activité de Rond Point Projects d’une dimension éditoriale. Cela donne des rencontres inédites entre Cécile Dauchez, Colin Champsaur, Michèle Sylvander, Ymane Fakhir, Denis Prisset, Stéphane Le Mercier, Yumi Han, Jean-Baptiste Sauvage, Hayan Kam Nakache et Crystof Yvoré. À chaque portfolio d’artiste, le plaisir d’un papier ad hoc.

En 2013, Anna Colin, lance le terme de « schizophonie » que chaque artiste vient nourrir de façon très singulière [1] lors de réunions régulières où circulent et se partagent les documents. Là aussi naissent des rencontres étonnantes entre des artistes de la performance, de l’écriture, du son, de la musique et des plasticiens davantage tournés vers la sculpture comme Rémi Bragard et Fouad Bouchoucha.

Marseille expos a aussi invité Camille Videcoq pour assurer le commissariat de son exposition 2013 aux Galeries Lafayette ; sa proposition, « Vous aussi vous avez l’air conditionné » prend en compte cet espace très particulier avec de véritables propositions in situ telle celle de Chourouk Hriech qui vit et travaille à Marseille mais qui est paradoxalement plus visible à l’international que chez elle.

Rond Point Projects, c’est en fait une sorte de plateforme de réflexion qui, aux deux curatrices déjà nommées, associe Luc Jeand’heur, un écrivain multi-fonctions, et Luc Lacortiglia, un architecte collectionneur, pour bousculer les réseaux trop bien établis, inventer de nouvelles connections et se payer le luxe d’inviter à domicile. Tout ce monde s’est réuni pour l’année capitale européenne de la culture sous la figure tutélaire de John Brinckerhoff Jackson pour signer The Stranger’s Path un feuilleton éditorial à double détente avec d’un côté une invitation visuelle faite à un artiste et de l’autre une articulation de textes, sorte d’émanation d’un laboratoire de pensées.

  1. « Dans un monde sonore », du 8 au 11 octobre entre la galerie Où et la grotte de l’Ermite.

Rond Point Projects

Three years ago, much encouraged by her experience at the RLBQ gallery, Camille Videcoq, joined by Marie Gabreau, created Rond Point Projects, an association whose activities are focused on curatorial practices. It is also at this moment that public funders are reckoning that there are too many exhibition venues in Marseille, and that the SMP, Buy Sellf and soon RLBQ associative galleries will be closing, while others are opening, private this time, such as the GAD run by Arnaud Deschin, and Didier Gourvennec Ogor’s place. The project to reorganize the Friche is also monopolizing people’s minds at the same time.

Entrée Principale, the system of residencies designed for exhibition curators set up by Rond Point Projects stands out with a signposted circuit often connected with the activity of a FRAC (Regional Contemporary Art Collection) or an art centre, because it is freed from the obligation to exhibit, because it offers a research space for a year, and because it encourages real encounters with art people and artists in the territory. Since it opened in 2010, the project has seen an abundance of candidacies because of this specific feature. Residents are chosen on the basis of their research theme, and not simply because of their CV, for it is a matter of inviting artists from the Marseille region to appropriate a proposition which has to be very precise at the same time as being quite open, in order to make it possible to overlap practices, mix generations and, above all, for the resident, not get lost in the complexity of the terrain. At each session its form is produced, and its choices set forth. In 2012, Vincent Romagny, who had come to work on the production of a book about artists’ archives, turned things around and confronted artists’ practices with their referent texts. Thus appeared Sources, the first publication of Immixtion Books, which complements the activity of Rond Point Projects with a publishing dimension. This produces novel encounters between Cécile Dauchez, Colin Champsaur, Michèle Sylvander, Ymane Fakhir, Denis Prisset, Stéphane Le Mercier, Yumi Han, Jean-Baptiste Sauvage, Hayan Kam Nakache and Crystof Yvoré. With each artist’s portfolio, the pleasure of an ad hoc paper.

In 2013, Anna Colin launched the term “schizophony” which each artist fuels in a very particular way [1] at the regular meetings where documents change hands and are shared. Here too there are amazing meetings between performance artists, those involved with writing, sound and music, and visual artists turned more towards sculpture like Rémi Bragard and Fouad Bouchoucha.

Marseille Expos has also invited Camille Videcoq to assume the curatorship of her 2013 show at the Galeries Lafayette; her proposal: “Vous aussi vous avez l’air conditionné” takes this very specific space into consideration with veritable in situ ideas such as the one presented by Chourouk Hriech, who lives and works in Marseille, but who is paradoxically more visible internationally than in her own country.

Rond Point Projects is actually a sort of platform of reflection which associates the two above-mentioned curators with Luc Jeand’heur, multi-facetted writer, and Luc Lacortiglia, an architect and collector, to jostle networks that are too comfortably established, invent new connections, and afford the luxury of inviting people at home. Everyone has assembled for the European Capital of Culture year under the tutelary figure of John Brinckerhoff Jackson to sign The Stranger’s Path, a double-barrelled publishing series with, on the one hand, a visual invitation made to an artist and, on the other, an organization of texts, a kind of emanation from a thought laboratory.

  1. “Dans un monde sonore”, 8-11 October, between the Où gallery and the Grotte de l’Ermite.
  • Partage : ,
  • Du même auteur :

articles liés

Des Mondes aquatiques #2

par Vanessa Morisset

Liz Magic Laser

par Raphael Brunel