Paradis infernaux

par Fabrice Reymond

Paradis infernaux de Mike Davis & Daniel B. Monk

par Fabice Reymond

Dernière livraison encore une fois nécessaire des éditions des prairies ordinaires. Cet ouvrage collectif dirigé par Mike Davis & Daniel B. Monk regroupe une quinzaine de contributions d’architectes, urbanistes, historiens, sociologues… qui, de Kaboul à Prague, « explorent les nouvelles géographies de l’exclusion et les nouveaux paysages de la richesse. » Des villes flottantes pour milliardaires aux oasis de marchandises, de la religion du commerce aux utopies réactionnaires, de l’enfermement des riches à l’instrumentalisation des révoltés, on comprend que « dans un programme néolibéral, le principal rôle du pouvoir d’État (…) est dans la privatisation massive des biens communs, et la sous-traitance des services (et des espaces) publics. » Mais qu’on se rassure les paradis artificiels n’ont pas disparu de ces paradis infernaux, ils sont au contraire le dernier lien entre les communautés.

Mike Davis & Daniel B. Monk, Paradis infernaux – Les Villes hallucinées du néo-capitalisme, 2008, éditions Les Prairies ordinaires, trad. Laure Manceau et Étienne Dobenesque, 320 pages, 14 x 21 cm, 22 euros


articles liés

Mon Nord est ton Sud

par Aude Launay

Jean-Pascal Flavien

par Patrice Joly

Bob Nickas par Vincent Pécoil

par Vincent Pecoil