Evariste Richer

par Patrice Joly

Un beau bouquin : le dernier catalogue d’Evariste Richer accompagne bien un travail qui, le moins qu’on puisse dire, est emprunt d’élégance. L’élégance n’est certes pas un concept opératoire pour décrire le travail d’un artiste, cela dit, on aimerait pouvoir se contenter de cette définition s’agissant des œuvres d’Evariste Richer (cela pourrait s’appeler de la critique fainéante, un concept qui a de l’avenir…). Par ailleurs, l’objet de cette chronique n’est pas le travail de l’artiste mais plutôt le catalogue qui le documente et il faut avouer que dans le cas présent il y a une véritable adéquation entre la fonctionnalité de la chose et l’élégance (à nouveau) du traitement graphique : notamment le fait de dissocier totalement les visuels en couleur de leur reprise en noir et blanc, en deuxième partie de volume, pour se donner largement l’espace de commenter les œuvres sans perturber leur première visualisation. Pour le reste, le travail d’Evariste, nous vous invitons donc à consulter amplement cet ouvrage.

Aux éditions B 42, Evariste Richer, 128 pages, prix public : 26 €. Textes de Julien Fronsacq, Pascal Rousseau, Chris Sharp + une conversation entre Béatrice Josse et Marianne Lanavère.

Le catalogue est coédité par : La Galerie, Centre d’art contemporain de Noisy-le-sec, 49 Nord 6 Est Fonds régional d’art contemporain de Lorraine, galerie schleicher+lange, Paris. Avec le soutien du Centre national des arts plastiques (aide au premier catalogue), ministère de la Culture et de la Communication.


articles liés

Mon Nord est ton Sud

par Aude Launay

Jean-Pascal Flavien

par Patrice Joly

Bob Nickas par Vincent Pécoil

par Vincent Pecoil