Chronologie lacunaire vol 2

par Patrice Joly

Une chronologie lacunaire du skateboard. Une journée sans vague.

Où l’on retrouve l’atmosphère de la première version (datée de 2006), son jargon rempli de toute une typologie d’engins, de figures, d’accessoires, etc. décrivant une discipline désormais entrée dans son âge mur : l’univers du skate engendre un véritable sabir qui nécessitera quelques minutes pour vous réaccoutumer si vous vous sentez un brin flemmard de reprendre le livre depuis le début… mais le bouquin est fait pour ça, c’est une mise à jour : vous pouvez vous diriger directement vers la page 91 et plonger derechef dans le monde de la planche à roulettes, ses toutes dernières avancées techniques, pardon, ses updating. Le livre reflète cette frénésie du micro gain technologique – on a l’impression par moment de se retrouver dans l’univers de la Formule 1 – sur un mode journalistique très détaché, très neutre. Une absence d’emphase qui allie remarquablement les informations sur l’évolution des pratiques et des différentes écoles à celles d’ordre plus biographique de ses membres les plus influents. Une journée sans vague inscrit remarquablement le skate dans un contexte sociétal plus large : les commentaires sur son apparition au cinéma par exemple notent la banalisation de la discipline dans le paysage culturel tandis que l’évolution de son poids économique trahit la perte progressive de son coté artisanal et frondeur : on sent poindre une certaine nostalgie. La dimension lacunaire de cet ouvrage, qui s’affiche dans son titre même, tient plus au choix stylistique de l’auteur, qui alterne sans arrêt les territoires d’investigation, qu’à l’objet de sa démarche qui pourrait fort bien s’accomoder de glissades et de transitions plus fluides. Inutile de préciser que le lacunaire ne s’arrange pas de cette augmentation de volume : plus le gruyère grandit, plus…

Raphaël Zarka. Une chronologie lacunaire du skateboard. Une journée sans vague.

Éditions B 42. 128 pages. Prix 13,50€. Designer deValence


articles liés

Mon Nord est ton Sud

par Aude Launay

Jean-Pascal Flavien

par Patrice Joly

Bob Nickas par Vincent Pécoil

par Vincent Pecoil